OPTIMISER SES PERFORMANCES 

 LA FIN DU STRESS

Vidéo - Kenya Ladies Open 2019. 5eme. 
Dernier tournoi synonyme de carte sauvée :)


Les golfeurs évoquent souvent le stress comme facteur limitatif de leur performance. Le stress on le contrôle en maitrisant 2 facteurs :                            L'espace et le Temps. Merci à Stéphane Mourgue de m'avoir offert ces clés de compréhension . 

MAITRISER L'ESPACE PAR UNE CHASSE A L'INFORMATION
L'idée c'est de ne pas être ce taureau qui voit le drapeau comme ce chiffon rouge permanent. L'idée c'est de garder un esprit analytique au delà de la fièvre du birdie qui nous anime tous. "Hate bogueys more than you love birdies" disait Hogan.


1/ Maitriser l'Espace En Amont,

Il y a toute une phase préparatoire à l'aide des reconnaissances, du carnet pour définir des zones de jeu + ou - sécures ou interdites, pour comprendre l'artifice qu'a crée l'architecte pour nous duper. Ce parcours c'est notre maison, on l'a joué aussi bien en chair et en os que dans la réalité de nos rêves ou lors de nos séances d'autohypnose où l'on visualise des scores bas.


2/ Maitriser l'Espace Le jour J,

Cette chasse à l'information elle se fait aussi bien:

Par une chasse à l'information traditionnelle, objective mais parfois obtenue de façon subjective par nos sens (distance, carry min/max, lie...conditions météo, température, vent , roule des greens, pente, type d'herbe, de sable....)

Par une introspection : Il faut jouer avec les armes du jour sur le parcours. Il faut répondre à la question posée avec ses armes, pas celles qu'on reverrait d'avoir, pas celles que l'on avait la semaine dernière, pas celles que l'on maitrise sur le practice. Par ex, même si la rationalité me commande une autre trajectoire, sous tension je ne produit que du draw marqué en toute confiance dans une symbiose totale avec la cible et ca me suffit. C'est vraiment l'humilité qui sauve les parties de golf et l'acceptation de cette temporalité si particulière - ici et maintenant qui fait de nous des golfeurs performants pour scorer.  Il faut être donc être en alerte sur le parcours et percevoir la moindre de nos émotions. Elles sont nos amies, elles sont les radars qui nous aiguillent. Cette connaissance aigue de notre psyché, de nos ressources objectives, de notre naturel c'est la clé pour tenir sous pression.

MAITRISER LE TEMPS

1/Le temps avant le parcours.

Avoir une routine de pré-parcours établie, qu'on respecte et qui construit cette confiance et ce sentiment qu'on est prêt. Peu de golfeurs passent par les vestiaires et pourtant comme tout sportif qui se respecte c'est une des clés de la performance. On serre ces lacets, on met sa casquette, on opère un changement d'identité, on plante son tee pour gagner. cf Pub Volvic Zidane :) "toujours la jambe droite, toujours'

2/Le temps sur le parcours.

Une partie de golf en compétition c'est 4H30. Mais on ne joue pas au golf 4H30. Il faut mettre en place des stratégies pour occuper toutes ces minutes. Une fois la balle tapée et que je marche sur les fairways, je récite des mantras, je chantonne des louanges chrétiens, je regarde mon carnet de parcours où j'ai inscrit des phrases clés ou des citations qui nourrissent mon discours intérieur avec de la positivité. Parfois je discute avec nonchalance avec mes partenaires de jeu. D'autres fois je ressens le besoin de respirer en pleine conscience. Enfin je suis souvent dans la simple contemplation de la Nature et des animaux qui entourent les parcours.

3/Le temps post - parcours.

Enlever la casquette pour signer la fin de ce tour de compétition là. Prendre le temps d'une analyse statistique pertinente. Et au-delà se poser la question si sur chaque question posée aujourd'hui on a réellement offert le meilleur.